Traditions russes
Pourquoi les Russes célèbrent-ils Noël le 7 janvier ?
Caractéristiques de la célébration de Noël dans la culture russe
Auteur : Anna Oshlakova [a.la.russe]
Spécialiste en communications interculturelles, fondatrice des projets Alarusse.me et Alarusse École.
Jusqu'au début du XXe siècle, il n'était généralement pas d'usage en Russie de célébrer le Nouvel An sous la forme dans laquelle nous le célébrons aujourd'hui.

Noël [en russe – Рождествó – raj-dist-vo] était considéré comme la principale célébration hivernale. Une fête qui est venue avec la religion orthodoxe et qui est dédiée à la naissance du Sauveur. Le Noël russe diffère du Noël européen par ses traditions et sa date de célébration.
Jusqu'au début du 20e siècle, il n'était généralement pas d'usage en Russie de célébrer le Nouvel An sous la forme dans laquelle nous le célébrons aujourd'hui.
Pourquoi le Noël russe est-il célébré le 7 janvier et le Noël européen le 25 décembre ? Et quelle est la différence entre la célébration ?
La raison est dans le calendrier. Au XVIe siècle, le pape Grégoire XIII a initié l'introduction d'un calendrier plus précis. Au cours de quelques décennies, la plupart des pays du monde sont passés au même calendrier que les Romains.

Mais le patriarche russe Jérémie II a décidé que la Russie suivrait sa propre voie et n'avait pas besoin d'un nouveau calendrier. Ainsi, au moment de l'introduction du calendrier grégorien, la différence de dates entre la Russie et Rome était de dix jours et, au XXe siècle, elle était passée à quatorze jours.

Les communistes, arrivés au pouvoir, ont introduit le calendrier grégorien, mais l'Église russe est restée fidèle à ses convictions. Par conséquent, le Noël orthodoxe est célébré deux semaines plus tard que le catholique — le 7 janvier.
À propos, c'est très typique pour le peuple russe, qui a toujours considéré la parole de l'église comme la principale. Ainsi, par exemple, les vieux croyants russes, au 16ème siècle, en raison de réformes insignifiantes de l'église, étaient prêts à mourir et se sont brûlés vivants et leurs familles. Naturellement, les croyants russes ne voulaient pas non plus accepter le nouveau calendrier du Pape.
Peintures : Sergey Khodorenko-Zatonsky. Nuit de Noël. 2014
Collection privée
Traditions: comment Noël était-il célébré en Russie autrefois ?
La fête chrétienne de Noël dans la perception des Slaves s'est harmonieusement combinée avec l'ancienne fête du Solstice, qui tombait également fin décembre – début janvier.

Mais le cycle festif commençait généralement le 24 décembre, la veille de Noël [en russe – Сочéльник – sa-tchel-nik]. C'était le dernier jour du carême et on ne pouvait pas manger « jusqu'à la première étoile ». La famille s'est préparée pour la fête toute la journée par des travaux et des prières.

Les plats principaux étaient le pain de Noël [en russe – Сóчень – so-tchen'] et la bouillie de riz [en russe – Кутья́– kou-tya]. Des noix, du miel, des fruits secs et des boissons aux baies étaient aussi sur la table. Une tradition importante était de faire exactement 12 plats, selon le nombre de mois de l'année.
Regardez ma vidéo, dans laquelle je parle des 12 plats qui étaient généralement cuisinés pour Noël en Russie dans l'ancien temps. De nombreuses femmes russes essaient encore de préparer 12 plats a nos jours...
Aujourd'hui encore, de nombreuses familles russes participent au service nocturne de l'Église orthodoxe.
La tradition d'inviter les âmes des ancêtres au repas de Noël est préservée depuis l'époque païenne. La famille a mis des couverts sur la table en fonction du nombre de membres de la famille décédés, ou mis de côté un peu de chaque plat pour le défunt dans un bol séparé, qui a été laissé toute la nuit.

Le même soir, on a fait le tour des maisons de parents avec quelques plats, ce qui symbolisait l'unité de toute la famille lors d'un repas commun. Puis on est allé au service de nuit à l'église. Les gens croyaient qu'exactement à minuit le jour de Noël, le ciel s'ouvre et le Seigneur entend chaque demande.

En Russie, contrairement à d'autres pays slaves, la divination et les chants de Noël la veille de Noël n'étaient pas acceptés. Ces rituels étaient généralement exécutés les soirs de Noël. Et à la veille de Noël, seuls les croyants ont été reçus dans les maisons. Ils se promenaient dans les cours avec «la nouvelle de la naissance du Christ» – textes et chants spirituels. Le principal régal pour eux était le pain rituel.
Ainsi, Noël en Russie était considéré comme la fête principale, puis il a été interdit, et pourtant maintenant il est revenu à la reconnaissance populaire. Pendant ce temps, beaucoup de choses ont changé dans la célébration, mais beaucoup ont survécu. Mais les principales caractéristiques ont encore atteint la Russie moderne.
Chers connaisseurs de la langue et de la culture russes !
En 2021, je souhaite écrire un livre – un guide de « l'âme russe », mettant en évidence les principales caractéristiques de la mentalité russe, à travers des aspects historiques et culturels.
J'ai besoin de votre aide !
Si vous avez des questions, des idées, des opinions, écrivez-moi sur : anna@alarusse.me
et abonnez-vous sur les réseaux sociaux.
Anna Oshlakova [a.la.russe]
Spécialiste en communications interculturelles, fondatrice des projets Alarusse.me et Alarusse École.
Made on
Tilda